La Retirada espganole

80e anniversaire Retirada

PROGRAMME DÉTAILLÉ EN CLIQUANT SUR LES PHOTOS

Qui est José Molina ?

« Né en Andalousie en 1918, la guerre civile qui divise sa patrie le trouve dans le camp des Républicains…Le sort contraire des armes l’exile dans les Pyrénées Orientales… Comprenant que la terre d’accueil allait être dorénavant sa terre, José Molina  se mit en devoir d’apprendre notre langue, l’apprendre et la parler avec ses nuances, ses finesses et jusqu’aux sous entendus. Du parler à l’écrire il n’y a qu’un pas … et José Molina le franchit sans sourciller. »

Camp de la « Baixeria »
 à Arles-sur-Tech  situé sur l’actuel camping du Vallespir

 

 

Des femmes attendent à la gare du Boulou, parmi elles Conchita Zumelzu alors âgée de 3 ans, conseillère municipale de 2000 à 2007 puis première adjointe de 2007 à 2013.

 

 

 

La RETIRADA.

Dès les premiers jours de février 1939,  les soldats de l’armée républicaine espagnole passent la frontière. Fuyant le fascisme, près de100 000 réfugiés passent par le Haut-Vallespir.

Dans l’urgence, les autorités ouvrent des camps pour les militaires à Arles-sur-Tech, d’abord au Calciné puis à Codalet et au Mas d’en Ploma.

Les populations civiles furent hébergées dans des locaux divers : école primaire, école maternelle, hospices, dépôt des tramways, galeries du cloître, église de saint Sauveur… en attendant leur départ vers des camps plus structurés, sur la côte ou dans d’autres départements. 34 de ces malheureux sont décédés à Arles : ils reposent dans le cimetière de la ville où une stèle a été érigée à leur mémoire, déclinant leurs noms et prénoms.

Jean-Pierre Ferrari.

Au début de l’an 1939, plusieurs dizaines de milliers de réfugiés espagnols ont afflué vers notre village en provenance du col d’Ares et de Coustouges. Les Arlésiens les ont accueillis de leur mieux, leur offrant abris, nourriture et soins. L’instituteur D. Salvat avait pris soin de tenir un journal des évènements. Vous pourrez en consulter le manuscrit, accompagné de quelques photos, dans le fichier joint.