• Nom de l’opération : Transition énergétique appliquée au réseau éclairage public (axe 3)
  • Objectif 4 : Soutenir la transition vers une économie à faibles émissions de carbone
  • Présentation : Rénovation de la moitié du parc de l’éclairage public afin d’optimiser les installations à tous les niveaux pour une rationalisation des dépenses énergétiques et de réaliser des économies financières.
  • Maitre d’ouvrage : commune d’Arles-sur-Tech

Contexte :

En 2013, la DDTM, le CETE et les services techniques de la commune ont réalisé une étude sur l’éclairage public. Un diagnostic très détaillé a permis de connaître l’efficience énergétique. Les résultats ont démontré que la quasi totalité des luminaires présente une efficience énergétique trop élevée en raison de performances faibles des luminaires nécessitant ainsi de fortes puissances pour compenser les performances.

La commune a donc décidé de s’engager dans le renouvellement de ces luminaires avec dans une première phase : le changement des lampes à vapeur de mercure. Suivront ensuite le remplacement des luminaires en mauvais état, à faible niveau de service et d’efficience énergétique trop élevé et en suréclairement puis les luminaires ayant un bon niveau de service et une efficience énergétique trop élevé et en suréclairement.

Parallèlement,  la commune harmonise l’allumage des luminaires par des horloges astronomiques et revoit ces abonnements d’électricité.

Objectifs :

  • assurer un fonctionnement optimal des installations d’éclairage par un renforcement de l’efficience énergétique des équipements lumière
  • une optimisation des installations à tous les niveaux pour une rationalisation des dépenses énergétiques
  • assurer la pérennisation dans le temps des performances des installations en conformité avec les exigences de la norme « éclairage public » NF EN 13 201
  • développer des solutions techniques et de gestion permettant de réaliser et pérenniser de réelles économies d’énergie et financière
  • se doter d’outils permettant d’analyser les performances des installations et les « dérives » éventuelles.

Résultats escomptés (cible visée , impact du projet sur la structure, sur le territoire…)

Les résultats escomptés sont surtout basés sur les économies d’énergie et financière :

Lorsque l’on change les 325 luminaires à vapeur de mercure d’une puissance réelle de 148w par le même nombre de luminaires led d’une puissance moyenne de 41 w, la puissance installée passe de 48 kW à 13kW .

Comme les nouveaux luminaires sont équipés d’un programme de réduction de Puissance (50%, 8 heures par nuit)  la consommation  annuelle est encore réduite de  30 % :

13Kw x 4100 h  x (1-30%) = 38 250 kWh  au Lieux de 48Kw x 4100 h  x (1) = 197 200  kWh 

On économise donc bien  81 % de la facture.

La puissance électrique d’un luminaire  est  la quantité d’énergie dont on a besoin pour fonctionner , elle s’exprime en Watt.

On distingue la Puissance SOURCE , demandée par la seule source lumineuse ( ampoule ou pcb LED) de la Puissance SYTEME qui est demandée par l’ensemble du luminaire  (y compris les ballasts et drivers électroniques). La puissance système qui  est la demande d’énergie réelle du dispositif est toujours supérieure à celle de la seule source lumineuse et augmente avec l’usure de  celui-ci.

Exemple 1 : un luminaire Boule avec une ampoule au mercure de 125W  (puissance  source)  est géré par un Ballast  qui demande une quinzaine de Watt  quand il est neuf et plutôt 23w après une décennie d’utilisation. Sa puissance système est donc de 148 w

Exemple 2 : un Town Guide LED G40/830  intègre un PCB de 30 W (puissance  source) géré par un driver LED Xitanium qui demande 8 Watt . Sa puissance système est donc de 38 Watt

On calcule la consommation d’un luminaire en multipliant sa Puissance Système (et non pas source) par son nombre d’heures d’utilisation , c’est pourquoi la consommation électrique s’exprime en  Watt. heure .

NB :  1 l’ éclairage public  est  allumé entre 4000 et 4100 heures par an.

NB : 2  en cas de Dimming  la consommation est  réduite une partie de la nuit   d’où un résultat inférieur  à la base puissance fois temps  (de 30% dans votre cas)

Plan de financement